Stray Dog, tome 1 – VanRah

Titre : Stray Dog
Auteur : VanRah
Éditeur : éditions Glénat
Genre : Fantastique
Résumé : Dans un monde où se côtoient présent et passé, pierres antiques et technologies nouvelles, une ségrégation violente règne. D’un côté, les Karats, des démons pouvant prendre forme humaine, et de l’autre, l’humanité qui les a asservis pour s’en protéger. C’est au sein de cet univers sombre que vont se croiser deux personnes au destin incertain et que tout oppose : Aki, une jeune fille ayant perdu le sourire, et Toru, un Karat, un Lycan aux yeux rouges, possédé par une malédiction funeste. Ce qui les lie ? Un contrat d’obédience qui fait de la jeune humaine ayant juré de venger la mort de son père, assassiné par un démon, la maîtresse de Toru.


Notation :

Avis :

Toru est un karat, un lycan plus précisément. Ses yeux rouges révèlent bien plus sur lui qu’il ne voudrait en dire. Lycan puissant, il se retrouve néanmoins enfermé dans des bas-fonds où l’odeur du sang se mêle à celle de la peur… Réduit à se battre et tuer ses adversaires, tout prend un nouveau tournant quand apparaît un homme, bien présomptueux…

Premier tome pour le moins intéressant, qui a le mérite d’introduire brillamment une série de mangas qui paraît autant humoristique et légère, que poussée et pleine d’action. De quoi faire saliver ! Ce premier opus est néanmoins bien sérieux, avec quelques touches de légèreté bienvenue. Ce drôle de mélange provoque un sacré contraste pour le moins déstabilisant. Le seul point négatif d’ailleurs de ce premier tome. Néanmoins, la fin de ce manga ouvre sur des jours fait davantage de rires et de sourires. Ce qui donne, dès lors, fortement envie de découvrir la suite !

« Ishtar… Cité du vice et de la corruption. Une ville maudite, bruyante, assourdissante, nuisible. »

Qu’en est-il de la thématique principale de ce manga ? Plantée dans un décor suintant de meurtre et d’obscurité, planquée dans l’ombre d’une cellule miteuse, cette histoire révèle une utilisation plus qu’intelligente d’une mythologie déjà existante, à savoir le mythe de la Bête du Gévaudan. Le manga mêle avec brio sciences et occultes, pour produire un cocktail plus qu’explosif !

En bref :

Un personnage badass, complètement intégré dans un univers sombre, et porteur d’une véritable légende, assorti d’un équilibre savoureux entre sciences et magie. Une excellente découverte, à découvrir à 6,99€ en version numérique.