Une destination de rêve – Sham Makdessi

Titre : Une destination de rêve
Auteur : Sham Makdessi
Éditeur : éditions Alter Real
Genre : Thriller
Résumé : Dans la famille d’Emilio la vendetta est un art et une tradition qu’on se transmet de génération en génération. Emilio ne fait pas exception à la règle. Tueur à gages émérite, on fait appel à lui partout dans le monde pour éliminer des gens. Un jour, il commet une erreur, et abat une petite fille. Tout s’effondre, il ne peut plus continuer à mener cette vie.
Mais on ne quitte pas la Famille. Jamais.
Sa seule issue est ce sanctuaire secret dont il a entendu parler. Là-bas, personne ne le retrouvera, il pourra expier sa faute. Tout sera derrière lui.
Quand l’avion décolle, il est libre. Enfin presque. À bord, le malaise d’Emilio grandit au fil des heures. Mais comment affronter un danger qu’on ne voit pas ? 

Emilio est un tueur à gage aguerri, vivant dans un village enclavé où tuer est un art de vivre… Alors qu’il se lance dans une énième mission, tout dérape. Il décide alors de s’enfuir. Pour le meilleur ou pour le pire…

À lire aussi » Un juste retour des choses de Sham Makdessi

Page turner, ou comment passer son après-midi affalé dans un transat à lire, lire et lire encore… Sham Makdessi m’a encore une fois prodigieusement régalée avec un roman entêtant et déstabilisant. Une destination de rêve c’est l’histoire abracadabrante d’un village isolé, où le meurtre est une affaire de Famille. Une destination de rêve c’est la direction déroutante qu’a pris la vie d’un homme après une terrible erreur. Une destination de rêve c’est l’espoir illusoire d’atteindre son but. Un roman phénoménal, qui saura titiller notre esprit aussi perdu que dérouté.

Que de compliments pour un si petit paragraphe, et pourtant il y aurait encore tellement à dire. Sham Makdessi a réussi le tour de force de garder son lecteur en haleine dans un roman sans actions, où le suspense et l’attente prennent toute la place. L’attente. Attente. Attendre. Assis. Et puis, plein d’angoisse aussi. Un peu en sueur. On attend. Et on revit un peu la vie de ce personnage. Qui attend. En sueur. Plein d’angoisse. Voilà qui ne semble pas rêver, pourtant tout est dans le titre : Une destination de rêve. Quelle ironie d’ailleurs !

« La Nuit regardait l’avion. Un objet fait de métal et de plastique, rempli de chair humaine et qui singeait grossièrement le mouvement des oiseaux. »

Le roman est construit de manière duale, avec d’un côté la fuite, un huis-clos oppressant. Un huis-clos suffocant. Et puis, de l’autre côté, il y a ce village. Ce village enclavé, fermé sur lui-même, qui ressemble à un paradis perdu, lorsqu’on le compare à l’avion du fuyard. Un petit moment où on respire enfin ; ironie à ciel ouvert.

Plusieurs personnages viennent prendre part à l’attente irrespirable que nous fait ressentir ce roman : un vieux, un prête, puis des enfants, des adultes, un personnage principal qui est un adulte aussi, un gros, et même une femme. Des personnages secondaires, figurants, tant l’ambiance elle-même semble être le protagoniste le plus important. L’ambiance. Et puis l’avion. Et cette fichue horloge. Cette fichue horloge !

**Service de presse
Ebook : 5,99€
Papier : 15,90€

Deep-Web Stories 1

Un recueil de 4 textes, aussi noirs que dérangeants, qui vous plonge dans les tréfonds du dark net… Je vous parle du livre 1 de Deep-Web Stories de Pierre Dulau et Sham Makdessi.

Résumé : Votre femme vous trompe ? Votre fournisseur de cocaïne ne répond plus au téléphone ? Vous êtes aveugle et défiguré ? Votre réseau pédophile a été démantelé par la police ? Ne craignez rien, il existe une solution à tous vos problèmes… Sur le Deep Web, tout est à vendre : la vie comme la mort, le plaisir comme la souffrance, le bien comme le mal.
Descendez sous la surface de la toile et vous découvrirez un monde où la seule loi en vigueur est de satisfaire le moindre de vos désirs. Mais n’oubliez pas : il y a toujours un prix à payer pour les miracles.
Après plusieurs années d’investigations, Pierre Dulau et Sham Makdessi vous proposent le premier volume de leur anthologie Deep Web Stories. Ce qu’il y a de plus terrifiant dans ces quatre histoires ? C’est qu’elles ont peut-être bel et bien eu lieu…


Avis :

Quatre histoires qui se recoupent…
Entre la pornographie, la drogue, les tueurs à gage et autres pédophiles, Pierre Dulau et Sham Makdessi nous expose une fresque dérangeante où le perturbant se mêle à une appétence avide… Qui pourrait croire que cet homme qu’on croise dans la rue, après être allé acheté le pain, n’a qu’une idée en tête : se débarrasser de l’amant de sa femme ? Ou même se dirige, bienheureux, vers un entrepôt où l’attend fébrilement un enfant ? De quoi vous faire tirer la grimace mais c’est pourtant les histoires que cachent ce recueil. Loin de jouer dans le morbide grotesque, bien au contraire, les auteurs nous offrent une réalité écœurante, mais indubitable. Et quelle drôle de sensation que de se rendre compte que finalement les histoires se recoupent, nous rappelant par-ci, par-là, certains personnages ! Alors, même dans le dark web on peut dire que le monde est petit ?

Une plongée dans le dark net…
Noir, sombre, brumeux, cynique parfois, mais crasseux, assurément… Après force de recherches, Pierre Dulau et Sham Makdessi nous présentent un monde que nous connaissons peu, ou du moins, pas en profondeur. À travers ces quatre histoires, nous en apprenons davantage sur le dark web, sur ses horreurs et plus encore… sur l’humanité. Parce que même si le dark web n’est qu’une suite de 0 et de 1, ce sont bien des Hommes qui se cachent derrière. Et dans ce recueil, on nous entraîne tête la première dans les bas-fonds de l’espèce humaine. On est remué, dégoûté, et finalement, complètement anéanti. C’est toute la décadence humaine qu’on nous montre ici, sa décadence et cette atrabile écœurante qui semble sortir de chaque histoire… Les nouvelles sont donc, toutes différentes, avec un degré plus ou moins important de répugnance vis-à-vis des Hommes. Mention spéciale à la première nouvelle « Laisse-moi voir » qui termine par une chute prodigieuse aussi cynique que logique.

Au final, un recueil qui se lit très vite, le lecteur étant porté par ce besoin irrépressible et morbide d’en savoir toujours plus… Des plumes d’exceptions pour des histoires qui font froid dans le dos… 

Service de presse, reçu de l’auteur

Un juste retour des choses

Dévoré en deux jours, je vous parle d’un roman à la fois bouleversant et déstabilisant. Un juste retour des choses est une histoire marquante !

Résumé : Aux prises avec une mère trop effacée et un beau-père qui la déteste, Alma, dix ans, trouve un grand réconfort auprès de Minou, son chat. Mais le jour où ce dernier disparait, son univers s’effondre. Minou s’est-il enfui ? A-t-il été écrasé par une voiture ? Non : Alma en est certaine, c’est Yves, son beau père, qui s’est secrètement débarrassé de l’animal ? et elle ne peut endurer l’idée qu’une telle injustice demeure impunie. Commence alors un étrange duel entre la petite fille et son beau-père. Qui en sortira vainqueur ? Et, surtout, quel sort sera réservé au perdant ?


Avis :

L’intrigue…
Nous évoluons dans un univers contemporain au nôtre. Je pourrais même dire que nous évoluons dans notre monde actuel. Cela faisait longtemps que j’avais lu de la littérature générale, et je me suis régalée. Ici, nous suivons une famille comme on en trouve tant. Une petite fille qui souffre en silence, une mère toute aussi silencieuse et un beau-père aussi effrayant que calculateur. Et nous avons le chat. Minou. Minou c’est le chat de la petite fille : Alma, son rayon de soleil. Mais voilà, son beau-père en a assez de ce chat, il le gêne, remet en cause son autorité… Il faut s’en débarrasser ! Dès la disparition de Minou, tout change dans le comportement d’Alma et Yves s’en rend bien compte. Quel sera le dénouement de cette tragédie contemporaine ?

Des thèmes forts…
Si nous retrouvons tout de suite le thème de la famille recomposée, bien d’autres thématiques importantes sont abordées dans ce texte. Qu’elles soient en filigrane ou plus exposée, elles sont présentes et jouent leur rôle dans l’histoire. Tout d’abord, fortement lié à la famille recomposée, nous avons le beau-père autoritaire, qui pense que tout lui est du. Un homme au caractère bien trempé et aux pensées bien arriérées qui rentrent en opposition au monde d’aujourd’hui et ses libertés. Or, c’est bien là que transpire la réalité. Ces portes paroles d’un mode de pensées dépassées qui refont surface, pour mettre à mal toutes les avancées sociales… voilà ce que représente Yves. Un homme calculateur, pleins de préjugés et fort de son autorité. Sa psychologie est extrêmement travaillée, la sienne et celle des autres personnages aussi d’ailleurs, pour nous immerger encore plus dans sa tête et la violence de ses propos. Outre cette thématique, nous pouvons également remarquer la présence de racisme. Comme allant de soi dans ce monde contemporain où les pensées les plus régressives émergent de nouveau, ce thème est abordé presque avec désinvolture, nous renvoyant finalement en pleine figure une réalité que l’on aimerait ignorer. Et puis, une thématique qui me tient à cœur : le harcèlement scolaire. Traité un peu en filigrane, mais bien présent, ce harcèlement que subit Alma nous raccroche encore un peu plus à la véracité de ce texte. Et cette petite fille, si réelle, nous attrape à la gorge. Elle est tellement représentative des petites filles que l’on voit tous les jours, elle représente tous ces enfants victimes à l’école, mais aussi victime dans son propre foyer. Une petite fille qui souffre, en silence. Essayant de trouver du réconfort là où elle peut. Une petite fille infiniment humaine…

Une plume exceptionnelle…
Ce qui m’a également beaucoup plu, en plus de toutes ces thématiques, est la plume de l’auteur. D’une richesse telle que chaque phrase est différente dans sa construction, aucune répétition, des mots si recherchés qu’ils donnent au texte une dimension psychologique non négligeable. Les pensées de chaque personnages nous sont livrées avec la plus infinie des minuties. Le talent est là, c’est indéniable !

Au final, ce roman est à découvrir par son caractère vrai, humain, qui le rend aussi fascinant que bouleversant ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

Service de presse envoyé par la maison d’édition