Le Royaume des Farfadets – dès 9 ans

Cela faisait bien longtemps que la couverture de cet album me donnait envie, j’ai donc décidé de le lire. Et voilà ! Quelle aventure ! Je vous parle donc du Royaume des Farfadets d’Audrey Calviac.

Résumé : Maël est un garçon qui vit aux pays des contes, de l’autre côté de la montagne blanche, dans les contrées du nord. Il se trouve loin de la menace  que représentent Patapaf et la sorcière Caraba. Toutefois, le danger rôde partout et nul ne l’oublie, surtout quand la Lune est sous son mauvais jour.
Un jour, il se retrouve nez à nez avec un farfadet qui le mènera auprès de sa reine. Cette dernière lui donnera une mission, celle de retrouver son sceptre dérobé par un sorcier.

J’ai déjà lu Audrey Calviac, avec sa nouvelle : Dans le cœur de chaque enfant sommeille un héros. Et une fois encore, j’ai adoré son univers. Et les illustrations splendides !

L’intrigue…
Nous suivons un petit garçon qui vit dans le pays des contes, bien éloigné de la vilaine sorcière et de son acolyte. Mais dans ces merveilleuses contrées, les habitants ne sont jamais à l’abri d’une bien étrange rencontre, et Maël va en faire les frais. C’est ainsi que des petits Farfadets vont entrer dans sa vie l’incombant d’une grande mission : récupérer le sceptre de la Reine des Farfadets.

L’intrigue somme toute assez basique m’a transportée dans les paysages fantastiques du pays des contes. J’ai adoré sentir tout un univers construit, tout en rendant le texte compréhensible sans connaître les autres ouvrages de l’auteur. Voilà qui me donne envie d’en savoir un peu plus sur le pays des contes !

Maël…
Maël est le héros de l’histoire. Un petit garçon qui vit sa petite vie tranquillement sans se douter un seul instant de l’étrange rencontre qui l’attend. Et en jeune garçon intrépide, il est évident qu’il va accepter avec joie cette grande mission. On retrouve dans ce personnage les traits de caractère des enfants de son âge : la curiosité, le courage, le goût pour l’aventure,… Il est donc à mon avis, très facile pour un enfant d’une petite dizaine d’années de s’identifier à ce personnage et de partager à travers lui ces merveilleuses aventures.

La plume et les illustrations…
Ayant découvert l’ouvrage en version numérique, les illustrations n’ont pas été des plus agréables. Mais je m’y suis tout de même arrêtée, car même si l’agencement sur liseuse n’est pas terrible, on peut tout de même distinguer le tracé de l’illustratrice et c’est un régal (beaucoup de « même » dans cette phrase, n’est-ce-pas ?) Quel sera alors le résultat sur la version papier ? Une merveille à mon avis. Quant à l’écrivaine, Audrey Calviac a une plume douce et simple, qui nous transporte tout de suite dans son imaginaire. Très accessible, le vocabulaire est basique mais sans répétitions ni lourdeur, un texte adapté à la jeunesse mais qui fera également passer un bon moment de lecture aux plus vieux !

Au final, j’ai beaucoup aimé cette lecture et j’ai envie d’en lire encore davantage. Ce pays des contes mérite infiniment qu’on s’arrête dessus. Pour vous procurer cet album, c’est par ici.

Adapté aux lecteurs dyslexiques, mais n’empêche en rien la lecture par un lecteur « normal ».

Service de presse envoyé par la maison d’édition

Dans le cœur de chaque enfant sommeille un héros

J’ai donc lu Dans le cœur de chaque enfant sommeille un héros, la nouvelle parution d’Audrey Calviac, auteur principalement jeunesse. Publiée dans la collection Électrons Libres de Évidence éditions, il ne va pas être facile de vous parler de cette histoire sans vous spoiler… Je vais tâcher de faire attention !

Résumé : Mathis est un enfant qui passe son temps à observer le grand arbre rond de la cour de son immeuble. En effet, il s’y déroule des choses étranges lorsque la nuit vint à tomber. Prenant son courage à deux mains, il compte percer le secret de cet arbre et le secourir d’un mal mystérieux qui le ronge de l’intérieur.

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, il va être difficile de parler de cette nouvelle sans trop en dévoiler. Je vous explique, comme toute nouvelle, le point majeur est la chute. Et cette chute est inoubliable !

L’intrigue…
On va suivre un petit garçon, qui s’avère être un véritable aventurier. Accompagné de son amie, il va prendre son courage à bout de bras et partir sauver ses amis ! Voilà l’intrigue que je peux vous dévoiler et je ne dirais rien d’autre ! Parce que si je vais plus loin, je sens que mes doigts sur le clavier vont fourcher et zou, spoile… Donc, voilà la petite intrigue toute sympa et très jeunesse, n’est-ce-pas ? Alors que cette nouvelle n’est pas pour les petits, mais bien pour les grands. Hé hé…

La chute inoubliable…
Quand vous voyez le titre de ce paragraphe, vous vous dites que ça y est ! Oui, ça y est, elle va nous dévoiler ce truc de fou !! Et bien, non… J’ai décidé de résister jusqu’à la fin et je vais vous expliquer plutôt mon ressenti sans vous dire sur quoi j’ai réagit. Pfiou, compliqué tout ça…
Bon, alors, tout d’abord j’ai été surprise. Je me suis dit que pour une chute, c’était une sacrée chute. Puis, je suis passée par différents stades : le déni, la colère et la tristesse. Les larmes aux yeux, la gorge nouée. Comme une envie de me moucher bruyamment en boulottant de la glace… J’ai été complètement captivée, du début à la fin. Audrey Calviac termine son histoire en apothéose, une véritable pépite que je ne suis pas prête d’oublier.

Je vous intrigue ? Vous vous demandez de quoi je parle ? Et surtout qu’est-ce qui a pu me toucher à ce point ? Bah, y a plus qu’à craquer. Le papier est à seulement 10 €, par ici. Et le numérique à 0.99 €, par . Bonne lecture !

Service de presse envoyé par la maison d’édition