La survivante – tome 2 : Crépuscule

Résumé : Alexianne, capturée par l’Alpha, se retrouve désormais loin de son île et loin d’Enzo.
De retour dans un enfer dont elle avait réussi à s’échapper des mois plus tôt, prisonnière d’un monstre qui fut jadis l’amour de sa vie, son destin semble scellé.
Pourtant, dans l’ombre, deux hommes rivalisent pour la sauver.
Enzo, brisé par le chagrin, parviendra-t-il à la ramener sur l’île ?
Et qui est donc ce premier amour, ce mystérieux soldat qui lutte envers et contre tous pour la protéger ?
Découvrez sans attendre le deuxième tome de la saga romantico-fantastique La survivante !


Avis :

Eh bien, eh bien, avant toute chose, j’espère qu’il y aura une suite. À défaut d’un troisième tome à part entière, au moins une novella, un tome bonus ou que sais-je encore. Mais une fin digne de ce nom s’il vous plaît. Parce que c’est vrai que c’est sympa quand on nous laisse le choix de la destinée des personnages, mais là non, c’est juste impossible. Ceci est un message à Alice Leveneur : Une suite !!!!!

Ceci étant dit, je vais vous parler plus en profondeur de ce deuxième tome. Déjà, un rappel du premier. Nous évoluons dans un monde post-apocalyptique où tout n’est plus que question de survie. Et alors que nous découvrons les personnages dans le premier tome, alors que nous nous attachons à eux, dans ce second tome tout est remis en question. Clairement, j’ai de loin préféré le tome 2. Pourquoi ? Peut-être à cause de Louis ?

Je vous explique, nous connaissons Enzo et Alexianne. Deux âmes qui se trouvent après les terribles événements, naît une belle histoire d’amour entre eux mais c’était sans compter sur les créatures qui en ont après Alexianne. Pourquoi ? Je vous laisse lire le deuxième tome pour le savoir. Si j’avais bien accroché à ce couple somme tout plutôt banal, loin d’être original ou atypique, mais qui avait la particularité de nous rattacher à un monde réaliste, j’ai découvert Louis dans le deuxième tome. Louis c’est le compagnon d’Alexianne, avant la catastrophe. Louis c’est un poète, et c’est pas moi qui le dis mais l’auteur et je suis entièrement d’accord avec elle.

Pour celles et ceux qui pensent avoir la suite directe du tome 1, vous vous trompez. On l’aura, oui, mais un peu plus tard. Après qu’Alice Leveneur nous ai permis de nous attacher à Louis et exécrer Enzo. Parce que c’est ce qui est arrivé de mon côté. Je me suis mise à détester ce couple qui avait réussi à me charmer dans le premier tome, rêvant que la belle Alexianne retourne aux côtés de l’énigmatique et dangereux Louis.

Alors que j’écris cet avis, je me rends compte qu’il n’est vraiment pas simple de vous parler d’une suite sans vous dévoiler des éléments importants de l’intrigue. Donc, je mets mettre de côté l’histoire, et vous parler de la plume de l’auteur, les aspects un peu plus techniques.
J’ai retrouvé avec plaisir la plume fluide et moderne de l’auteur qui m’avait tant plu dans le premier tome. Ce qui est différent ici, c’est qu’on découvre une autre facette de son style : il émane une telle poésie de certains passages, révélant soit un côté fleur bleue, soit un excellent maniement de la langue française. Je pencherai pour un peu des deux. De ces passages, on ressent toute une palette d’émotions, toutes plus intenses les unes que les autres. On sourit, on grimace… On vit les événements en même temps que les personnages.

Au final, un deuxième tome meilleur que le premier, où l’action se mêle à la passion. Un roman que j’ai lu très rapidement, dans l’impossibilité de le lâcher. Je vous conseille vivement cette série de romans. Pour vous procurer ce deuxième tome, c’est par ici.

Service de presse envoyé par la maison d’édition

La survivante – tome 1 : L’Aube

Un résumé aguicheur, une couverture à couper le souffle, j’ai donc lu le premier tome de La survivante d’Alice Leveneur. Vous l’aurez compris l’enrobage m’a charmée. Qu’en est-il du contenu ? Un vrai régal !

Résumé : Le monde est envahi par des monstres sanguinaires. Des contaminés, autrefois des hommes maintenant des tueurs qui ont réduit l’humanité à une poignée de survivants.
C’est parmi eux qu’a survécu seule Alexianne durant un an avant de trouver refuge sur une île où vit une petite communauté sous la protection d’Enzo.
Après l’horreur qu’elle vient de traverser, Alexianne voit en cet endroit un renouveau, un nouveau départ loin d’un passé qui lui échappe.
Sur l’île, elle trouvera espoir et amour auprès d’Enzo.
Mais au fur et à mesure que ses sentiments envers lui se dessinent, elle ressent également une oppression, un tourment. Quelque chose la hante…
Elle comprendra bien trop tard que son passé la rattrape sous les traits d’un Alpha, chef de clan des contaminés, qui fera tout pour l’avoir auprès de lui.


Avis :

L’intrigue…
Nous suivons une jeune femme, dans un monde post-apocalyptique. Un virus ou on ne sait trop quoi à ravager la population humaine, les transformant en sorte de zombies, dont certains sont dotés d’une intelligence presque supérieure à celle des humains. Qui sont-ils ? Comment cette jeune femme a fait pour survivre autant de temps seule ? Beaucoup de questions que se pose Enzo, le chef d’une communauté d’humains, installée sur une île à l’abri des monstres. Lorsqu’Alexianne débarque dans leur monde, tout change. Qu’est-ce qui les attend ? …

Une jolie intrigue qui se concentre fortement sur l’aspect romance de l’histoire. C’est donc une romance fantastique, même s’il est certain que le côté monde post-apocalyptique n’est pas à négliger non plus.

Une interprétation moderne…
J’ai été agréablement étonnée du style d’écriture. En effet, j’ai trouvé la plume très moderne. Cette sensation est surtout dû au vocabulaire contemporain utilisé et aux comportements des personnages. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ça ne rend pas du tout le récit cliché ou lourd. J’ai plutôt apprécié car ça a donné un vent de fraîcheur sur le genre qui est, plus que souvent traité.

Une romance fantastique…
Comme je l’ai dit plus haut, nous avons affaire à une romance fantastique qui ne néglige néanmoins en aucun cas l’ambiance propre aux romans post-apocalyptique et encore moins la tension et les événements. En fait, l’histoire tourne autour d’Alexianne et de deux hommes qui ont une place très importante dans son cœur. Voilà que je dois vous intriguer, n’est-ce-pas ? Nous avons de jolies scènes romantiques, des phrases qui transpirent l’amour, mais malgré tout, les personnages se cherchent. Il faut dire que si nous avions eu de la new romance alors que le monde est au bord du précipice, je me serais posée des questions ! Ici, j’ai trouvé que tout était calculé, bien dosé. Pas trop d’amour, juste ce qu’il faut pour nous transporter dans ce monde bien mystérieux.

Au final, ce premier tome est une réussite ! Je me suis régalée et je vous conseille vivement cette lecture. Le genre est revisité d’une manière très moderne et je pense que c’est surtout ça qui m’a séduit ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

Service de presse envoyé par la maison d’édition