The Terror – Saison 02

Date de sortie : 2019
Diffusée sur : AMC
Genres : Thriller / Horreur
Saison : 2
Synopsis : Durant la Seconde Guerre mondiale, un spectre terrifiant menace la communauté nippo-américaine regroupée dans des camps d’internement au sud de la Californie suite à la guerre du Pacifique.

Notation :

Avis :

En plein cœur de la Seconde Guerre mondiale, les japonais vivant aux Etats-Unis sont parqués dans des camps d’internement. En plus de la menace constante qu’est la colère des américains à leurs égards, les japonais, et particulièrement Chester et sa famille, doivent faire face à d’étranges événements, aussi terrifiants que mystérieux…

Si la première saison avait un côté lenteur maîtrisée, provoquant finalement, une tension bienvenue, cette deuxième saison, toujours aussi lente, perd néanmoins de l’ambiance suffocante de sa prédécesseur. Des scènes soporifiques sont entrecoupées de scènes plus horrifiques, bien qu’on cherche encore la terreur et ce sang qui se glace comme lors de cette attente dévastatrice de la première saison.

Vendue comme une série horrifique, The Terror Infamy n’est pas à la hauteur, malgré finalement une intrigue posée dans un décor plutôt bien campé. Parce que nous sommes immergés dans une Amérique qui déteste à la fois les japonais et leur culture. Nous sommes immergés dans une époque bien souvent présentée, mais sous un jour nouveau et un point de vue très différent. C’est ce qui fait que cette série mérite tout de même d’être vu. Ne serait-ce que pour ressentir finalement cette représentation d’une Amérique coupable de maltraitance envers les japonais habitant aux Etats-Unis.

Série horrifique qui n’en a que le nom donc, mais qui aurait pu sortir du lot, et notamment grâce à son intrigue basée sur les croyances japonaises. Croyances pour le moins terrifiantes, du moins, en apparence. Puisque finalement, elles ne sont pas du tout bien mises en évidence. Dommage donc, pour cette deuxième saison pas le moins du monde glaçante…

Terminons par parler néanmoins d’une scène en particulier vers la fin de la saison, qui vaut, à mon sens le détour, et d’où découle une terreur psychologique aiguë, et pose le doute sur l’humanité. Je parle évidemment du bombardement d’Hiroshima, et la manière dont cela a été accueilli aux Etats-Unis…

En bref :

Une saison deux moyenne, loin de l’horreur promis et un peu trop lente pour être véritablement addictive. À voir pour le folklore japonais et l’époque choisie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s