L’éclat et l’ombre – tome 1 : Les dérobés de Berenia

Titre : L’éclat et l’ombre
Auteur : Audrey Marin-Pache
Éditeur : auto-édition
Genre : fantasy
Résumé : Chaque individu reçoit à la naissance l’éclat, une capacité unique qui diffère pour chacun : Eryn, jeune fille des régions du Nord, a été gratifiée d’un éclat de soin, un des plus puissants que l’on puisse souhaiter. Mais en cette époque troublée, ce talent tient plutôt de la malédiction : depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau roi, les jeunes soignants de tout le pays ont tendance à disparaître mystérieusement…


Notation :

Avis :

Imaginez un monde où votre métier serait déterminé par votre don intérieur. Imaginez un monde tournant autour de la religion et du spirituel. Un monde avec une opposition constante entre lumière et ténèbres. C’est ce que nous propose Audrey Marin-Pache avec ce premier opus de fantasy L’éclat et l’ombre. Le titre est annonciateur d’une confrontation évidente entre deux entités opposées, qui nous accompagnera tout le long du récit, et rappellera par certains aspects plusieurs œuvres de science-fiction.

Assez rapidement, l’histoire prend forme sous nos yeux, pour nous embarquer immédiatement dans l’action et l’aventure. Si cette entrée en matière a le mérite d’être entraînante, elle en paraît moins engageante, par le trop plein d’informations qu’on se prend en pleine face dans les deux, trois premiers chapitres. De quoi effrayer les plus frileux, mais une fois bien accroché à notre canapé, les pages défilent sans qu’on y pense vraiment, si bien que trois heures après, on a quasiment atteint la fin du bouquin. Pour nous présenter l’univers dans lequel les personnages et nous-mêmes allons évoluer, l’autrice prend le parti de nous faire voyager dans le temps, à coup de flash-backs au rythme des pensées et souvenirs de l’héroïne, Eryn.

Passé des premiers chapitres un peu maladroits, on rentre dans le vif – encore plus vif – de l’histoire, où le ton change, nous dévoilant une plume élégante, aux descriptions enivrantes. Quelques maladresses restent néanmoins à déplorer, avec quelques contrastes de vocabulaire familier. N’oublions pas que ce roman est le premier de l’autrice, qui révèle finalement une plume appétente, et un tome globalement très prometteur pour la suite. La petitesse de cet opus lui donne un goût de Young Adult, pas désagréable, mais un peu amer, puisque l’envie presque incontrôlable d’en savoir plus reste vivace.

L’éclat et l’ombre porte en son sein plusieurs petits clins d’œil à mon sens à la science-fiction, où la confrontation lumière/ténèbres n’est pas sans rappeler un Space Opera bien connu, répondant au doux nom de Star Wars, ou encore ce besoin constant d’équilibre entre ces forces, le bien pensé Psycho-Pass. La désignation de son avenir par son éclat n’est pas non plus sans nous remémorer ces fameuses dystopies, classant la population dans des castes, et leur retirant leur libre-arbitre. C’est d’ailleurs un point qui n’est pas abordé dans le roman. Finalement, qu’en dit l’autrice ? Tous ces clins d’œil décelés ont-ils été distillés dans ce tome consciemment ? Elle répond : « Je suis absolument fan de SF. Mais pour l’éclat / l’ombre, l’inspiration m’est venue un peu par hasard, quand j’étais encore adolescente et pas forcement lectrice de ce genre de livres. Mes inspirations pour ce roman, ce sont plutôt des romans comme L’assassin royal, les vieilles BD d’Arya pour certains petits détails… Et pour les clins d’œil : le seul « voulu » n’a rien à voir avec la fantasy ou la SF, il est en lien avec les musiques que j’écoute en écrivant: une phrase du groupe Stupeflip se cache dans chaque tome de L’éclat et l’ombre… »

En bref :

Finalement, ce premier tome de L’éclat et l’ombre nous offre une plongée immersive dans l’univers de l’autrice, un univers prometteur et intéressant, qui donne fortement envie d’en savoir plus. Une plume élégante vient contrebalancer les quelques maladresses d’un premier roman. Un livre à découvrir, qui nous garde en haleine jusqu’à la dernière page.

**Service de presse, via Simplement Pro

Un commentaire sur « L’éclat et l’ombre – tome 1 : Les dérobés de Berenia »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s