Mary Shelley

L’histoire d’une femme incroyable qui s’est heurtée à la concupiscence égoïste… Je vous parle du biopic sur Mary Shelley, l’auteur de Frankenstein.

Synopsis : En 1814, Mary Wollstonecraft Godwin entame une relation passionnée et scandaleuse avec le poète Percy Shelley et s’enfuit avec lui. Elle a 16 ans. Condamné par les bienpensants, leur amour tumultueux se nourrit de leurs idées progressistes. En 1816, le couple est invité à passer l’été à Genève, au bord du lac Léman, dans la demeure de Lord Byron. Lors d’une nuit d’orage, à la faveur d’un pari, Mary a l’idée du personnage de Frankenstein. Dans une société qui ne laissait aucune place aux femmes de lettres, Mary Shelley, 18 ans à peine, allait révolutionner la littérature et marquer la culture populaire à tout jamais.

Avis :

Une histoire passionnelle…
Lorsqu’on ne connaît pas l’histoire de Mary Shelley, ce biopic est surprenant. Et, par certains aspects, n’est pas sans rappeler celui sur le créateur de Wonder Woman. Mary est une jeune fille indépendante, fille de parents qui faisaient fi des convenances, elle rêve, elle aussi, de s’émanciper de la société. Et, alors qu’un poète apparaît, presque sur son cheval blanc, elle voit l’opportunité de vivre sa vie comme elle l’entend. Malheureusement, cette liberté soudaine ne sera pas aussi belle qu’elle l’espérait. L’un prône la liberté sexuelle, l’autre l’engagement vis-à-vis de la personne qu’elle aime. Deux visions qui, par leur totale opposition, vont engendrer discordes et une succession d’infortunes, qui vont transformer Mary Shelley à jamais… C’est donc finalement d’une histoire passionnelle que vient la création de Frankenstein, plus que passionnelle même, ce récit provient de la désolation, de la désillusion, et de la solitude.

Pour une réalisation intimiste…
Et là, encore, non sans rappeler la superbe réalisation sensuelle de My Wonder Woman, Mary Shelley nous révèle une ambiance intimiste. Loin d’être provocante, tout du moins charnelle et tentatrice. Parce que c’est l’histoire de la passion dévorante, de la détresse pernicieuse… Tout en douceur, tout en poésie, ce film fait passer le spectateur par plusieurs degrés de surprise. Il met en avant la descente infernale de Mary, et celle de sa vie… Dans une atmosphère vaporeuse et intransigeante, on se laisse bercer par l’évolution de cette femme, pour qui les obstacles rencontrés n’ont fait que renforcer sa détermination et créer ce qui est considérer comme le premier roman de science-fiction de l’Histoire.

Au final, Mary Shelley est un biopic magistralement réalisé, porté par une Elle Fanning époustouflante ! Un film à découvrir absolument.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s