POC

Je regrette d’avoir mis tant de temps avant de m’acheter ce roman. Je regrette d’avoir mis tant de temps à découvrir cet auteur. Avec POC, je viens de me prendre une claque littéraire !

Résumé : Poc est un roman à trois voix. Trois enfances. Trois périodes différentes du XXè siècle, en France. Ce sont trois voix distinctes qui se rejoignent pour ne former plus qu’une.
POC commence donc dans les années 1920 et défile jusqu’en 2063.
On y croise des ouvriers, des Allemands, des paysans, des blousons noirs, des mariés, un ministre de la guerre, des piliers de comptoir, des Viêt-Minhs, des profs, des artistes, un chien moche.
On y entend de l’accordéon, des vitres qui cassent, des cris silencieux, des poèmes salvateurs, des riffs de guitare, des tilts de flipper, l’accélération d’une voiture, des détonations, un voisin qui râle et les cloches du Beffroi de Bruges.
On y découvre l’enfance par la rue, par le pissenlit sur le trottoir, le sentier buissonnier, le sirop du pavé.
On y danse pendant la vie, et même parfois après.
Trois histoires dont il faut sortir vivant. Et debout.

Avis :

Un petit aparté pour vous dire à quel point il va être difficile pour moi de parler de ce roman. J’ai relevé tant de citation que je pourrais simplement vous les poser là, que ce serait aussi bien. Poc est un roman incroyable, une merveille qui se cache parmi la jungle littéraire. Une pépite qu’il faut découvrir absolument. Et, maintenant, je vais tacher de mettre des mots sur ce bouquin…

Trois voix, trois histoires…
Dans ce roman, Stéphane Grisard nous expose la vie de trois hommes. Des vies cabossées, des espoirs brisés, des envies inassouvies. Il nous montre la réalité de la rue, la réalité de certains hommes, de l’humanité livrée à elle-même, et face au mépris, à l’ignorance… Il nous expose la vie de trois hommes qui vont tout faire pour tenter de survivre, quitte à flirter avec la mort à plusieurs reprises. Peut-être est-ce seulement ainsi qu’ils se sentent vivants ? Peut-être est-ce seulement ainsi qu’ils peuvent ressentir des émotions ? Ce sont trois hommes ravagés, qui, au fil des pages, vont apprendre de la vie, pour se connaître véritablement. Si leurs histoires peuvent avoir des similitudes, des rapprochements, elles n’en sont pas moins différentes, portant chacune une mélodie. Une mélopée entêtante, nous projetant dans un drôle d’état latent.

Émotions et poésie…
Si je me suis prise une claque littéraire, ce n’est pas seulement pour l’intrigue déroulée avec finesse, mais aussi pour tout ce que l’auteur réussit à transmettre au lecteur. J’ai eu la gorge serrée, à plusieurs reprises. Je me suis prise en pleine face la douleur, la détresse et l’incompréhension. Parfois même l’indifférence. Et quand apparaît une lueur poétique, presque comme une rédemption, j’ai pris l’ampleur de ce roman. Tout ce qu’il porte, tout ce qu’il raconte. C’est un roman qui se vit. C’est pour ça que j’ai eu tant de mal à écrire cet avis. Poc c’est un style, Poc c’est une émotion, intense et captivante. Poc c’est de la poésie, pénétrante et magnifique. Poc c’est l’histoire de la Vie. Moche. Difficile. Mais parfois si belle…

Au final, Poc est un véritable coup de cœur, j’ai tant apprécié que j’ai du mal à en parler. Je ne peux que vous le recommander, encore et encore…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s