Talentless

Un survival d’un autre style, qui joue avec les codes du genre… Voilà un manga qui ne va pas passer inaperçu, je vous parle du premier tome de Talentless.

Résumé : Dans une école bâtie sur une île perdue au beau milieu de l’océan… De jeunes gens doués de super-pouvoirs, les Prodiges, suivent un entraînement intensif qui doit les aider à affronter une terrible menace appelée « les ennemis de l’humanité ». Une nouvelle élève débarque parmi eux, Nana, et se prétend capable de lire dans les pensées des gens. Un jour, elle reçoit un SMS : pour épargner des millions de vies, elle doit assassiner un de ses camarades… Derrière cette jeune fille a priori inoffensive se cacherait-il une redoutable meurtrière de super-héros ?

 


Avis :

Un survival…
Avant toute chose, sachez que Talentless n’est assurément pas un survival game à l’image de mes récentes lectures en terme de mangas. C’est un survival, certes, mais pas vraiment basé sur un jeu. Nous débarquons donc sur une île, où se trouvent des élèves un peu spéciaux, entraînés pour tuer les « ennemis de l’humanité ». Alors que tout allait bien dans leur petit monde de fou, une jeune fille fait son apparition. Elle douce, joyeuse, pleine de vie et peut… lire dans les pensées ! Tranquillement mais sûrement, elle se lie d’amitié avec ses camarades et révèle sa véritable personnalité… et surtout ses objectifs. Nous avons donc là un survival assez spécial puisque la survie concerne à la fois cette jeune fille qui ne doit surtout pas attirer les soupçons et tous les élèves qui doivent rester en vie. Bref, je ne vous en dis pas plus, la découverte vaut le coup !

Entre My Hero Academia et Assassination Classroom
Alors, oui, je cite deux shônens, mais Talentless est bien un seinen, à ne pas mettre entre toutes les mains. Pour les plus de quinze ans donc. Alors, pourquoi je cite ces deux mangas ? Il me semble que le lien à Assassination Classroom est plutôt évident : une île, des élèves entraînés pour vaincre une hypothétique menace… Bref, vous aurez saisi la mention. Pour My Hero Academia, c’est bien dans l’aspect fantastique qu’il rentre en compte puisque nos élèves ont tous un pouvoir magique, allant du plus simple au plus épatant. Encore une fois, je me retiens pour ne pas vous dévoiler les dits-pouvoirs et sachez que c’est pas facile. Comme dans la plupart des mangas, on retrouve des punchlines, de l’humour (avec parcimonie ici) mais surtout beaucoup de lectures pour nous expliquer tous les dessous de cette affaire, bien qu’il reste pas mal de zones d’ombres, sans doute éclaircies dans la suite.

Au final, un premier tome fortement surprenant, qui nous entraîne tout de suite dans un univers familier mais tout de même différent. À découvrir, dès 14/15 ans.

Service de presse, reçu de la maison d’édition

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s