Le jour où les lions mangeront de la salade verte (livre audio)

Des titres à rallonge, des couvertures intrigantes, il ne m’en fallait pas plus pour me donner envie de découvrir les écrits de Raphaëlle Giordano. Je vous parle donc de Le jour où les lions mangeront de la salade verte, écouté et adoré.

Résumé : L’homme est un lion pour l’homme. Et les lions ne s’embarrassent pas de délicatesse. Sûrs de leur bon droit, ils imposent leurs vues sans conscience de leur égocentrisme et de leur appétit excessif pour les rapports de force. Ces lions, nous les croisons tous les jours : automobiliste enragé, conjoint gentiment dénigrant, chef imbu de pouvoir, mère intransigeante qui sait mieux que nous ce qui est bon pour nous…
C’est ce que Romane appelle : la « burnerie ».
Trentenaire passionnée et engagée, Romane accompagne ces félins mal embouchés vers davantage d’humanité. Elle a créé une société qui leur propose un programme unique en son genre, relooking intégral de posture et de mentalité.
Parmi ses nouveaux participants figurent de beaux spécimens. Surtout un : Maximilien Vogue, célèbre homme d’affaires, PDG d’un grand groupe de cosmétiques, charismatique en diable, mais horripilant archétype de burnerie !
Saura-t-elle le faire évoluer pour qu’il exprime autrement sa puissance intérieure, avec plus de justesse et de respect pour autrui ? Une évidence : elle va avoir du fil à retordre.

Avis :

Le concept…
Ce roman traite des manières machistes, autoritaires, bref de la « burnerie ». Un mot, à défaut d’être joli, très parlant. Mais, attention, pas de conclusion hâtive, les hommes ne sont pas les seuls touchés. Les femmes peuvent aussi souffrir de « burnerie ». Dès lors que le concept est exposé, on peut remarquer le rapprochement possible avec les romans de « Développement personnel », qui ont tant la côte en ce moment. Donc, oui, clairement, ici c’est du développement personnel, mais de fiction. Pas de longues méthodes explicatives un peu soporifiques, ici, c’est bien de la littérature générale s’ancrant dans un contexte de développement personnel. C’est rythmé, addictif, et tout est aussi limpide que clairvoyant. Romane, créatrice du concept, propose des sessions en groupe. Le but est de se débarrasser de ses penchants « burnés » via différentes activités. On apprend donc à connaître les personnages, et très rapidement, on s’invite dans leur intimité. Leur tristesse. Leur détresse.

De la littérature générale au thriller…
Si ce roman s’inscrit clairement dans le genre de la littérature générale, avec une pincée de romance légère, au fil des pages, on se prend à se demander s’il n’y a pas un petit peu, rien qu’un tout petit peu, de thriller. Il faut dire qu’il se passe des choses étranges. Et l’auteur, distillant des indices avec talent, met en place un suspense délicieux. Attention, néanmoins, je ne parle pas de thriller horrifique, ou fantastique, mais plutôt d’un thriller passionnel léger et amené avec brio. L’écriture splendide de l’auteur participe à faire de ce roman une histoire multi-genrée, et passionnante.

L’audio…
J’ai découvert ce roman en livre audio, et je ne regrette pas du tout mon choix. La narratrice Léovanie Raud fait des merveilles en nous immergeant encore davantage dans ce récit. Comédienne, elle donne vie au texte, changeant sa voix en fonction des personnages, accentuant les phrases au bon moment, rendant ce texte si vrai que j’en ai été transportée ! J’ai adoré le voyage et vous conseille vivement de le découvrir en audio. Ce fut une fabuleuse découverte !

Au final, une histoire épatante, finement menée et saupoudrée d’une pincée de thriller passionnel, accordée d’une légère romance en filigrane. Un roman à découvrir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s