Ken’en, comme chien et singe

Une jolie découverte que voilà, fraîche et pleine d’humour ! Je vous parle donc du premier tome d’un manga très sympa : Ken’en, comme chien et singe.

Résumé : Les habitants du village de Mitsuke sont sommés par un kakuen, une créature mi-homme mi-singe, de déposer une jeune fille en sacrifice au sanctuaire dédié à Tenjin. Le jeune bonze Benzon part alors pour le temple Kôzen-ji chercher de l’aide, et revient en compagnie du célèbre Hayate, un chien exorciste, pour tendre un piège à la créature malfaisante qui terrorise les villageois. Mais rien ne se passe comme prévu quand Mashira le kakuen décide d’adopter le superbe chien. Ainsi commencent les relations tumultueuses, « comme chien et singe », de ces deux êtres surnaturels au gré des saisons du Japon légendaire !

Avis :

Du folklore…
Au Japon, l’expression qui correspond à notre « s’entendre comme chien et chat » est « s’entendre comme chien et singe ». Et c’est ainsi que commence l’aventure de nos deux amis. Un chien magique, puisqu’il peut se transformer en homme quand il le souhaite, ou l’inverse. Et un Kakuen, une créature mi-homme, mi-singe. Avec ce premier tome, c’est un vrai tour d’horizon du folklore japonais que nous effectuons, à ma plus grande joie. Et à la vôtre aussi, j’en suis sûre. Qui ne connaît pas Princesse Mononoké ? Eh bien, ici, on retrouve l’essence de ce film, à travers des créatures magiques, et des conflits importants, et oserai-je dire, intéressants. En allant un peu plus loin, on remarque que de nombreux temples sont illustrés, et on y découvre la routine quotidienne des pratiquants bouddhistes. Afin d’ancrer son récit dans la réalité, la dessinatrice Ichimura Hitoshi a pris le parti de représenter de vrais temples.

Humoristique…
Un Kakuen, mi-homme mi-démon et un chien magique et extrêmement puissant… Peut-être étaient-ils destinés à ce rencontrer ? En tout cas, une chose est sûre, il semblerait que le destin leur ai forcé la main. Dans sa plus grande naïveté, comment le pauvre Mashira aurait pu se douter que le magnifique chien qu’il avait décidé d’adopter, voudrait le tuer ? Du moins, que cela est sa mission, mais plutôt que de céder si facilement à la noirceur, peut-être vaut-il mieux se renseigner un peu mieux. Après tout, malgré ce que pense les villageois, peut-être que ce Kakuen n’est pas si méchant et terrible qu’ils le prétendent… S’engage alors une bien étrange cohabitation, entre un chien-homme versatile et, un jeune kakuen un peu trop naïf. C’est drôle, frais, mais aussi porteur de valeurs très intéressantes.

Porteur de valeurs…
Ce manga, derrière ses aires humoristiques, cachent de nombreuses valeurs, avec entre autres : la discrimination, le regard des autres, et bien d’autres choses. En effet, le jeune Mashira doit trouver une femme, pour perpétuer la race des kakuen. Mais plutôt que de rencontrer quelqu’un de façon assez naturelle, et civilisée, il veut en enlever une. C’est ainsi que fonctionne les kakuen depuis bien longtemps, alors pourquoi changer ? Mais voilà, Mashira n’est pas vraiment enchanté. Il faut dire que derrière ses aires de mi-homme mi-singe naïf et mignon, se cache une personnalité marquée par un événement de son enfance. Le regard des autres est alors une thématique très importante ici, se joignant à la discrimination de ceux qui sont différents des autres.

Au final, un premier tome introductif, qui nous permet d’assimiler l’univers et de rencontrer les deux personnages forts de ce manga. Un livre porteur de valeurs qui vous entraînera à la découverte du folklore japonais. À découvrir !

Service de presse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s