Ephémères – tome 1 : Aardhen

J’ai mis du temps à le lire, je vous parle du première tome de Ephémères de Eva de Kerlan. Un peu lent, mais infiniment beau. Un roman contemplatif, s’inscrivant dans le genre de l’imaginaire, de la SF.

Résumé : Oleyn est une île sacrée, centre d’une civilisation brillante et époustouflante, à la technologie inégalée. À son apogée, cette puissante nation va disparaître.
Plus de trois mille ans vont s’écouler, les raisons de cet effondrement sombrant dans l’oubli. L’immensité de la planète Jaëhria, berceau de ce peuple disparu, n’abrite plus désormais que quelques dizaines de milliers d’âmes.
Dǽlron a grandi au cœur des vestiges d’Oleyn. Il y a découvert, gravés sur d’antiques ruines, des inscriptions qu’il ne peut comprendre. Fasciné par ce mystérieux legs des ancêtres, il va parcourir trois océans et la moitié de la planète pour tenter d’en découvrir le sens, jusqu’à rencontrer la mystérieuse et renommée Dépositaire.


Avis :

La construction…
Le roman est construit d’une manière très réfléchie, qui, malgré tout de même un temps d’adaptation, a insufflé une sorte de rythme au récit. Nous avons plusieurs points de vue. Celui de Dǽlron que l’on suit au fil de son voyage. Mais également celui de ses amis, restés à Oleyn. En plus de ces deux phases, nous avons les moments de lecture des lettres envoyés par Dǽlron à ses amis. J’ai trouvé cette construction très bien réalisée. On suit une certaine routine, et j’ai trouvé ça très agréable.

De la lenteur…
Je pense que ce roman s’inscrit dans le genre de la Science-Fiction, mais ce n’est pas si facile à définir à la fin de ce premier tome. Je pense que la suite sera bien plus déterminante. Parce que pour l’instant, j’ai trouvé le temps affreusement long. Peu voire pas d’action. On suit Dǽlron au fil de son voyage, on regarde avec lui. On apprend avec lui. Mais finalement, certains moments ont tendance à s’éterniser. Certains passages sont lents, beaucoup de parlottes aussi. Et de la mise au point sur ses sentiments. Sur ses états-d’âmes. C’est un premier tome introductif, je n’en doute pas un seul instant. Il a posé tous les personnages, on a appris à les connaître et finalement, c’est vrai qu’on a envie de savoir la suite. Parce que c’est à la fin qu’il y a du mouvement. Alors malgré cette lenteur, sans doute voulue d’ailleurs, j’ai tout de même été intriguée.

Un récit contemplatif…
Je vous le disais dans l’introduction, c’est infiniment beau. Eva de Kerlan insuffle de la beauté dans ses descriptions rendant le texte visuel et magnifique. Alors, on contemple, l’environnement, les personnages, les actions même. Tout est décrit avec justesse. J’avais déjà lu Eva de Kerlan, à travers un texte plutôt court, comparé à celui-ci. Mais déjà j’avais adoré sa superbe plume. Les mots sont justes, parfaitement à leur place. Tout est là, rien n’est en trop et c’est splendide !

Au final, un premier tome introductif, qui, malgré des lenteurs à répétition, nous entraîne à la suite de Dǽlron au cœur de son voyage et de la découverte de cet univers. J’attends le deuxième tome avec curiosité. Pour vous procurer le tome 1, c’est par ici.

Service de presse envoyé par la maison d’édition

6 commentaires sur « Ephémères – tome 1 : Aardhen »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s