Nés en Chine

Je voulais le voir depuis sa sortie, j’ai enfin trouvé l’occasion. Je vous parle donc d’un film-documentaire très bien fait : Nés en Chine.

Synopsis : Yaya, une maman panda géant guide son petit Mei Mei alors qu’il explore le monde et gagne en indépendance.
Tao Tao, un Rhinopithèque de Roxellane -plus communément appelé singe doré – âgé de deux ans cherche sa place au sein de sa famille après la naissance de sa petite sœur.
Dawa, une panthère des neiges – un animal mystérieux rarement observé par l’homme –confrontée à l’incroyable difficulté d’élever ses deux petits dans l’un des habitats les plus hostiles et les plus impitoyables du monde.

Un documentaire/fiction…
Très clairement, j’ai eu beau me casser la tête, je n’ai trouvé qu’une seule partie pour rédiger cette chronique. Une partie qui sera plutôt longue, mais une seule tout de même. Parce que ce qui est ressorti de ce film est cet aspect documentaire certain mais aussi narratif. Comme une histoire, une fiction. Je m’explique. Nés en Chine est un documentaire sur les animaux vivant en Chine, et plus spécifiquement : une certaine race de singes, de panthère et des pandas. On nous raconte leur histoire, leur historique, leur passé mais surtout leur présent. La vie qu’ils ont, et ils deviennent terriblement humains. Terriblement car on sait que de nombreuses espèces sont en voie de disparition, alors qu’ils semblent tellement proches de notre façon de vivre, d’aimer. Et on peut d’ailleurs voir sur l’image juste au dessus que chaque animal est représenté avec son enfant. Comme pour nous montrer qu’ils sont comme nous, mangeant, bougeant, respirant, aimant, vivant ! Ils sont bien là, réels, mais bientôt plus si nous ne faisons rien. C’est une part immense de la faune qui se perd, une faune splendide qui vit paisiblement dans un cycle bien clair. Que vient faire l’Homme là-dedans ? Enfin, c’est un autre débat.
En ce qui concerne les bébés, il faut savoir que c’est un documentaire plutôt accès jeunesse, donc le parti pris est plus flagrant ainsi.

Au final, nous suivons plusieurs vies, trois histoires, un périple merveilleux dans des contrées chinoises comme inexplorées. Un vrai bijou à regarder en famille !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s