Abeline

Je vais vous parler de la nouvelle parution de la Marquise de Carabas : Abeline, chez Art en mots éditions. Aussitôt achetée, aussitôt lue ! 

Résumé : La vieille Abeline ne se comporte pas comme à l’accoutumée et semble être sur le départ, malgré les réticences d’Izid, son fidèle Félin. Quelque chose est en marche et rien ne pourra empêcher la Veilleuse de mener à bien sa mission. Pour cela, elle compte bien s’appuyer sur le soutien d’alliés de valeur. Ce qui est certain, c’est que l’aventurière ne laisse rien au hasard. Quand le temps et l’espace tissent leur toile, il est parfois bon d’avoir sous la main une raccommodeuse efficace !

Ma dernière lecture de cette maison d’édition n’a pas été de tout repos et comme je ne voulais pas rester sur une note négative, j’ai réitéré l’expérience, non pas en service de presse mais en achat directement. Et puis bon, avec la Marquise de Carabas je savais sur quel niveau de qualité j’allais tomber : de la haute, moi je vous le dis, de la haute !

L’intrigue…
Nous avons plusieurs points de vues dans cette nouvelle : l’équipe d’Abeline, le Roi qui perd la tête, un des serviteurs du prince,… Tous ces points de vue nous accompagnent dans une histoire de fantasy très bien construite où on va surtout suivre Abeline, l’héroïne de l’histoire (oui, c’est vrai que le titre de la nouvelle, c’est un peu son prénom aussi…). Notre fine équipe constituée de différentes créatures va devoir s’occuper d’une faille dans le temps pour remettre l’ordre dans leur monde. Même si ça peut sembler plutôt simple, j’ai trouvé l’intrigue très bien menée et une originalité bien présente venant à la fois de la plume de l’auteur et des nombreux personnages.

Les personnages…
Dans une nouvelle, il n’est pas habituel d’avoir une ribambelle de personnages et pourtant, ici, c’est le cas. Au début, j’ai eu peur. Peur de me perdre, de ne plus savoir qui est qui, etc… Mais en fin de compte, j’ai glissé dans l’histoire sans problème, rencontrant les personnages avec plaisir. Et surtout Abeline. Lorsqu’on lit des histoires de fantasy, les héros sont d’ordinaires de vaillants hommes ou femmes, plein de force et patati et patata, ici, la Marquise de Carabas jette les codes à la poubelle pour nous offrir une vieille femme ronchonne mais plutôt charismatique, il faut l’avouer. Et douée aussi d’ailleurs. Et ça, c’est vraiment un des points que j’ai le plus apprécié dans cette histoire.

La plume de l’auteur…
J’ai déjà lu l’auteur à deux reprises. Une fois pour Essences, et une autre pour À propos des chemins et j’avoue que j’ai retrouvé sa superbe patte avec grande joie. Elle écrit tout en finesse et élégance et ce texte ne déroge pas à la règle. Pourtant, l’univers n’est pas du tout le même et j’ai trouvé cela assez étrange dans un sens de lire la Marquise sur de la fantasy mais la voyage inattendu m’a beaucoup plu alors, je recommencerai avec plaisir !

Au final, Abeline est une nouvelle qui, en plus d’avoir du mordant, vous fera passer un bon moment dans un monde sur le point d’exploser, mais pas de panique, Abeline est là ! 

3 commentaires sur « Abeline »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s